Sortie de l’Equinoxe de la Société Astronomique de Genève


Compte-rendu de la sotie équinoxe
de la Société Astronomique de Genève écrit par Katja Breda

Cuvaloup, samedi 24 septembre 2016

Tout d’abord, je tiens à garder en mémoire que ce jour-là, il faisait un temps splendide.

Marc, Mark et moi avons passé la journée (l’après-midi, pour moi) à poncer et repeindre l’observatoire sous un franc soleil de début d’automne (suite du récit ci-dessous).

Quand l’atmosphère a commencé à se rafraîchir, nous avons rangé et préparé l’apéritif. 17 heures 15… 20… 30… personne à part nous et nous avons plaisanté sur notre future soirée en petit comité. Tous les participants sont arrivés dans le quart d’heure qui a suivi.

Après une délicieuse fondue aux bolets et le départ de ceux qui voulaient rentrer tôt, Ricardo, Thomas, Gérald, Lucie, Kader, Robin, Laura et moi avons ouvert l’observatoire et mis le télescope en service.

Bon… Thomas a d’abord fait une mise à jour du logiciel « Carte du ciel ». Après, on a eu de la peine à expliquer à l’ordinateur qu’il devait piloter la monture mais, sous les étoiles, tant pis, on a pris le temps de tout faire marcher correctement. Quand on a été fin prêt, il était presque 23 heures et… les nuages se sont formés. On a quand-même pu pointer « dans les trous » et faire quelques belles observations d’amas globulaires et ouverts avant une pause forcée.

Des membres ayant peu de connaissance du ciel étant de la partie, avant de ranger nous allumons les lumières et sortons un des volumes de l’atlas NGC photographique afin de leur montrer différents types de galaxies et de nébuleuses.

Une vingtaine de minutes plus tard, Gérald nous signale que des trouées se forment et nous reprenons nos observations : M13 et M15, M27 et M57, NGC457, M31, M71, Albiréo, Uranus (Neptune était derrière le toit). Quand on est 8 dans l’observatoire les objets défilent lentement. J’en ai sans doute oublié quelques-uns. Entre minuit et minuit et demi, les nuages se sont petit à petit répandus dans tout le ciel encore une fois et nous avons fini par plier bagages.

Thomas, qui est retourné à pied dans la nuit jusqu’à sa voiture (parquée à Dappes) nous a dit plus tard que les nuages se sont dissipés pendant sa petite rando de nuit et qu’il a croisé des biches sur le chemin.

En conclusion, je dirais que c’était une édition très réussie de notre sortie de l’équinoxe, mêlant convivialité, gastronomie et observations au télescope.

Katja Breda

Suivez et amez-nous :
20

L’éclipse de lune photographiée par nos membres


DERNIERE MINUTE (01.10.2015 à 09h00): De nouvelles photos viennent d’être ajoutées

Voici des photos prises par nos membres lors de l’éclipse de lune le 28 septembre 2015.

Ed_WilsonAuteur : Ed Wilson
Durée = 1.6 sec
ISO = 800


Yves_AndreAuteur : Yves-André Fasel
F/D = 6.3
Durée = 1.6 sec
ISO = 1250
Photo prise à 04h19


Philippe_HaakeAuteur : Philippe Haake
F = 300 mm
F/D = 2.8
Durée = 0.4 sec
ISO = 5000


Manuel_VerdeletAuteur : Manuel Verdelet
F/D = 3.5
ISO = 800
Durée = 5 s


Francesco_Agosti
Auteur : Francesco Agosti

Philippe_Haake_8421Auteur : Philippe Haake
Focale = 300 mm
F/D =7.1
Durée = 1/100 sec
ISO = 100


Philippe_Haake_8584 Auteur : Philippe Haake
Focale = 300 mm
F/D = 3.2
Durée = 1/6 sec
ISO = 640


Philippe_Haake_8740 Auteur : Philippe Haake
Focale = 300 mm
F/D = 2.8
Durée = 1/6 sec
ISO = 2000


Sylvain_Chapeland_3137Auteur : Sylvain Chapeland
Durée = 4s
F/D = 7
ISO = 800
Lunette D = 155mm + correcteur


Nicolas_Reyren_2015-09-28_05h11_NIC_8816Auteur : Nicolas Reyren
Focale = 32mm
F/D = 2.2
Durée = 4 sec
ISO = 640


Nicolas_Reyren_2015-09-28_05h32_NIC_8872Auteur : Nicolas Reyren
Focale = 300mm
F/D = 3.2
Durée = 1/4 sec
ISO = 640


Image enregistrée avec les ajustements appliqués.Auteur : Nicolas Reyren
Focale = 300mm
F/D = 3.2
Durée = 1/4 sec
ISO = 640


Suivez et amez-nous :
20

Observation au Signal de Bernex le 04.12.2013

La Société Astronomique de Genève a organisé une soirée publique d’observation au signal de Bernex le mercredi 4 décembre 2013. Le bulletin météo étant favorable le matin même, l’événement a donc été confirmé par une communication sur le site Internet vers 9h00 du matin.

A l’approche de l’événement un membre de notre société s’est rendu sur place et a constaté une visibilité limité à 100 mètres en raison de la brume. Il a aussitôt informé par email tous les membres de notre société de la situation climatique. Suite à cela, les appels qui ont été reçus par la Société Astronomique de Genève sur son unique natel d’astreinte, se sont soldés par un « désolé, c’est couvert, nous annulons à la dernière minute ».

D’autres membres de notre société ont bravé le climat et sont allés sur place car l’annonce des soirées grand public avait été faite très largement (presse, radio). Voici leur histoire :

« Nous sommes 4 à avoir bravé les éléments pour y aller malgré le brouillard.

J’ai parqué la voiture dans la brume vers 19h50 et, en regardant en l’air, j’ai vu quelques étoiles au zénith : Cassiopée et Persée étaient facilement reconnaissables.

Après Marc est arrivé et nous sommes montés au point d’observation (tout en haut de la colline). Nous avons observé les constellations d’été en train de se coucher à l’horizon Ouest puis nous avons observé un certain nombre d’objets de Messier dans nos jumelles.

Comme la ville était sous le brouillard, le ciel était étonnamment étoilé pour le lieu qui est normalement très pollué par la lumière. Faits rares, la Voie Lactée était bien visible, M31 et le double amas de Persée-Cassiopée étaient clairement perceptibles à l’oeil nu. En direction du sud, nous avons même pu observer Fomalhaut presque sur l’horizon. Inouï !

Nous avons été rejoints un peu plus tard par Margaret et Peter avec ses jumelles 25×100 montées sur un trépied Sachtler ACE L.

A nouveau, nous avons fait un tour des principaux objets de Messier et du double amas avec à présent un instrument nettement plus puissant. Nous avons alors pu observer :

  • des nébuleuses planétaires M27 et M57 (petites, tout de même),
  • des amas ouverts : les Pléiades et les Hyades, M35, 36, 37, 38 et 39 (M34 plus tôt dans mes jumelles 10×50) ainsi que Stock2 (non loin du double amas), Mel 20 (dans les 10×50),
  • une galaxie : M31,
  • un amas globulaire : M15.

Sans compter nos multiples observations de la Grande Nébuleuse d’Orion M42 et de la planète géante Jupiter et ses quatre satellites galiléens.

Impossible toutefois de pointer M81, M82 et M1, les jumelles s’étant embuées par la rosée, donnant le signal du départ.

Ne manquait que le public (juste deux visiteurs et leur chien).

Un merci particulier à Margaret qui a pensé à prendre ses victuailles au sommet de la colline et qui nous a réchauffé avec du thé et des biscuits parce qu’il faisait tout de même – 3°C sous ce superbe ciel étoilé. »

Katja Breda
Membre du comité de la Société Astronomique de Genève

Suivez et amez-nous :
20

Sortie astronomique avec la Maison du Quartier des Asters

Maison du Quartier des Asters

Suite à une demande formulée auprès de la Société Astronomique de Genève de la part du Centre Aéré du quartier de la Servette afin d’avoir un(e) animateur/trice pour une soirée d’observation du ciel, je me suis portée volontaire.

J’ai passé un très bon moment avec une cinquantaine d’enfants entre 8 et 11 ans, et des moniteurs/monitrices très compétents. L’organisation a eu lieu durant la semaine du 5 au 9 aout sur le thème « le ciel, l’espace, l’intersidéral ».

Pendant la semaine les enfants ont bricolé, joué, construit toutes sortes d’objets liés à l’espace même une soucoupe volante quasi authentique pour 4 personnes.

Le mardi soir, l’animatrice, Florence Charvoz, a invité M. Pierre Dubath de l’Observatoire de Genève (et aussi membre de la Société Astronomique de Genève) pour faire une présentation à laquelle j’ai assisté.  La présentation s’appelait « Voyage aux confins de l’univers ». Avec des questions et des jolies photos il a capté toute l’attention des petits.  On était tous impressionnés par ce que savaient les enfants sur l’espace.  Un enfant a répondu qu’il y a bien 200 milliard d’étoiles dans la galaxie d’Andromède  … !  La bonne réponse.

Mercredi le centre avait prévu une excursion aux Astro-Pleiades au-dessus de Vevey, parcours Claude Nicollier.  Bien que le temps s’annonçait maussade, nous sommes partis en bus et funiculaire.  Un joli plateau dans les nuages – un groupe d’enfants a suivi un guide pour faire le tour des engins astronomiques.  Un peu scientifique mais les enfants étaient respectueux.

Jeudi soir je les ai suivis à leur cabane au Bois des Frères où une vingtaine d’enfants allaient passer la nuit, après une soirée découverte du ciel.  L’animatrice avait prévu un télescope et les jumelles.  Steven d’Orion avait gentiment proposé de m’aider manipuler le télescope, car je n’ai pas les connaissances. Le ciel étant couvert : nous n’avons pas sorti le télescope.  Au lieu d’observer, on a parlé de la nuit, du noir, de la lumière, de la lune, des étoiles d’été, Galilée, les planètes, de l’espace. On a fait un petit tour dans la forêt et après les enfants avaient hâte de trouver leurs sacs de couchage pour dormir dans les tentes, ce qui fut une nouvelle expérience pour plusieurs d’entre eux.

Margaret Byskov
Membre de la Société Astronomique de Genève
Le 20 Août 2013

Suivez et amez-nous :
20

Pique-nique interclub du 23 juin 2012

Malgré la concurrence de la fête de la musique à Genève et du match de football France-Espagne à la télévision, nous étions une quinzaine de membres de la SAG, d’Orion et d’A3C à nous être retrouvés à l’observatoire de Cuvaloup pour notre pique-nique de fin d’année, les membres d’Orion étant les mieux représentés (et équipés: ils sont venus avec un énorme barbecue).

Entre 17h et 19h30, en dépit d’un ciel d’abord moutonnant de cumulus puis méchamment voilé, nous avons, grâce à Marc qui est monté avec son PST et sa lunette, pu observer le soleil qui n’arborait que deux minuscules taches mais quelques splendides protubérances.

Les grillades ont été copieuses, le partage des salades également généreux et, vers 22h, le rangement des uns s’est fait parallèlement à la mise en service de l’observatoire des autres et à 22h30 on pouvait entendre ronronner le groupe électrogène.

Sous un ciel couvert à au-moins 75% et avec assez peu de conviction, nous mettons la machine en route: Mars et Saturne avec tout de même 5 satellites visibles malgré un ciel encore clair ouvrent la soirée. M56, amas globulaire situé dans un joli champ d’étoiles et M57 sont dans la Lyre… qui se trouve dans une belle trouée dont nous nous hâtons de profiter.

Toutes nos observations du début de la soirée auront été tributaires des éclaircies. Nous enchaînons avec des objets lumineux et dont nous savons qu’ils seront observables – même si ce n’est pas dans les meilleures conditions – à travers un ciel aussi humide et laiteux.

Ce n’est que vers 2 heures du matin que les quelques optimistes qui sont restés ont pu profiter d’un ciel complètement dégagé et profiter pleinement de la magnifique installation dont nous disposons à Cuvaloup.

Suivez et amez-nous :
20

Marathon de Messier 2012

Cette année, la période la plus propice pour réaliser un marathon de Messier tombait le week-end du 24 mars. C’est donc à cette date qu’une poignée de sagistes et d’orionistes se sont retrouvé à Lajoux pour tenter le challenge… Observer les 110 objets du catalogue en une seule nuit!

En arrivant, le ciel s’est montré un peu brumeux, un fin croissant de lune dans le crépuscule au dessus de arbres nous a salué avant que la nuit ne tombe.

D’après le timing nous aurions déjà dû commencer le marathon – toujours dans la crépuscule – avec M74 et M77 mais là, nous n’avons pas eu de chance. Trop de brume et ces objets étaient probablement déjà trop bas sur l’horizon. M31, M32 et M110 qui étaient également bas sur l’horizon n’étaient non plus pas faciles à attraper. Seuls ceux qui sont montés sur la petite colline avoisinante ont pu les observer.

Les objets suivants sur la liste étaient eux plus faciles à observer car plus hauts. La principale difficulté consistait à identifier de manière sur les amas ouverts!

Après une petite collation aux alentours de 23h, un gros morceau nous attendait… L’amas de galaxies de la Vierge! Les galaxies sont faciles à voir, mais il est parfois difficile de les identifier tant il y en a!

A partir de ce moment, le ciel a commencé à se voiler. Aux alentours de 1h30, la majeur partie des marathoniens ont décidé de ranger leur matériel. Sauf Thomas et Katja qui ont parié sur un retour du ciel étoilé… Et ils ont eu raison! Ils ont pu poursuivre leur marathon jusqu’à l’aube et ont réalisé des scores impressionnants (voir ci-après).

Même si personne n’a réussi à faire le marathon complet, nous avons passé une très agréable soirée qui nous a permis de mesurer notre aptitude à trouver des objets du ciel profond.

Parmi les personnes présentes, il y avait différents types d’instruments allant de la lunette 60mm sur trépied photo au Dobson 300mm goto. Et apparemment, ça n’est pas la taille de l’instrument qui compt!

Résultats des sagistes

  • Katja (lunette 60mm sur trépied photo)90 objets
  • Thomas (TMB 130/780 sur AYOdigi) 95 objets
  • Yann (Dobson 150/750) xxx objets
  • Mark (C8 goto) 34 objets

Rendez-vous l’année prochaine les 9/10 mars pour le marathon 2013!

Site officiel du marathon de Messier 2012

Suivez et amez-nous :
20