Les étoiles filantes


Nuit des étoiles
Chaque année, nous entendons parler de la nuit des étoiles dans les médias au mois d’août. Pourquoi cela se répète-t-il chaque année ? La raison est simple : la comète Swift-Tuttle a laissé dans son sillage des débris que la Terre croise chaque année entre les 23 juillet et 20 août avec un maximum dans la nuit du 12 au 13 août.

Pourquoi ces étoiles filent ?
La terre est un corps céleste de grande taille avec un champ gravitationnel important pour ces petits débris. Quant la terre s’en approche, ils sont alors attitrés et se précipitent à sa surface avec une vitesse vertigineuse de plusieurs dizaines de kilomètres par seconde. En rentrant dans l’atmosphère, le frottement avec l’air consume ces bolides : ils génèrent cette lumière si caractéristique d’étoile filante.Etoiles_filantesComment avoir le plus de chances de les voir ?
Les conditions essentielles : il faut un ciel clair, ouvert et dénué de pollution lumineuse. Le moment le plus favorable est la nuit du 12 au 13 août car c’est durant cette nuit que le nombre d’étoiles filantes par heure est le plus élevé : il peut alors atteindre plus d’une centaine par heure.

Quel équipement ?
Dès la tombée de la nuit : installez-vous confortablement, par exemple sur un transat, et regardez le ciel à la verticale sans instrument : le spectacle peut alors commencer !

Eclipse totale de lune et opposition de Mars le 27 juillet 2018


IMPORTANT : Voir ci-dessous (titre en rouge) l’ajout de sites d’observation de l’éclipse de lune (ajout mis en ligne le 27.07.2018):

Deux phénomènes astronomiques peu fréquents vont se produire le 27 juillet 2018 et seront visibles de Genève:

  • Une éclipse totale de lune
  • L’opposition de la planète Mars

Qu’est-ce qu’une éclipse de lune ?
Lorsque la terre, le soleil et la lune s’alignent parfaitement au moment de la pleine lune, l’astre de la nuit transite dans l’ombre de la Terre. Pendant l’espace de quelques heures, la pleine lune change de teinte.

Pourquoi ce phénomène ne se reproduit pas à chaque pleine lune ? La raison est simple: le plan d’orbite de la lune autour de la terre est légèrement incliné sur le plan d’orbite de la Terre autour du soleil. Néanmoins à certaines périodes, ces trois astres s’alignent : la lune passe dans l’ombre de la Terre, ce qui sera le cas ce 27 juillet 2018.

Quand l’observer ?
L’éclipse aura lieu à la tombée de la nuit le vendredi 27 juillet. Voici les horaires complets (heure de Genève):

  • Début de la phase totale: 21h30
  • Maximum de la totalité : 22h22
  • Fin de la phase totale : 23h13
  • Sortie de l’ombre: 00h19 (samedi 28 juillet)
  • Sortie de la pénombre: 01h28 (samedi 28 juillet)

Ce sera la plus longue éclipse de lune du XXIe siècle. La durée de la phase totale approchera les 103 minutes.

A Genève:

  • le soleil se couchera à 21h12 et la nuit noire arrivera à 00h14
  • la lune se levera à 21h04

La phase la plus intéressante aura donc lieu entre 21h30 et 23h13.

  • A l’œil nu : l’ombre de la terre sur la lune est parfaitement visible ainsi que le changement de teinte du disque lunaire.
  • Aux jumelles : on distingue mieux les variations de couleur sur la lune. Il est conseillé d’utiliser un trépied pour stabiliser les jumelles afin de gagner en confort d’observation.
  • A la lunette ou au télescope : cela permet d’avoir accès à de fins détails sur les changements de couleur et de voir la lune progressivement pénétrer dans l’ombre de la Terre.

Voici un document de la NASA en anglais donnant des détails sur l’éclipse.

Opposition de Mars

La planète Mars sera également en opposition le 27 juillet 2018, ce qui signifie que le soleil, la terre et Mars seront alignés. Ce phénomène se produit tous les 26 mois. L’opposition sera aussi intéressante car Mars sera très proche de la terre. De ce fait, son diamêtre visible atteindra 24.3 secondes d’arc : Mars sera alors visible comme une étoile très brillante de couleur orangée juste au-dessous de la lune.

Les prochaines oppositions de Mars auront lieu :
– le 13 octobre 2020, diamètre visible : 22.4 secondes d’arc,
– le 08 décembre 2022, diamètre visible : 16.9 secondes d’arc;
– le 16 janvier 2025, diamètre visible : 14.4 secondes d’arc;
– etc

Il faudra attendre le 15 septembre 2035 pour que Mars apparaisse à nouveau avec un diamètre visible supérieur à 24 secondes d’arc. En effet à chaque opposition le diamètre de Mars varie en raison de son orbite elliptique autour du soleil.

Comment observer observer ce double phénomème?

A 22h22, la lune et Mars seront visible en direction du Sud-Est (direction du levant) comme indiqué ci-dessous. Toutefois, elles seront basses sur l’horizon. Il faudra donc trouver un site dénué d’obstacles dans cette direction.

La prochaine éclipse totale de lune visible en Suisse aura lieu le 21 janvier 2019.

La prochaine opposition de Mars au aura le lieu 13 octobre 2020.

A toutes et à tous une belle observation de ce double phénomène remarquable !

Eric Achkar
Président de la Société Astronomique de Genève


Sites d’observation (mis en ligne le 27.07.2018)

Pour observer l’éclipse il vous faut préférer un lieu sans lumière et bien dégagé d’est en sud, le Salève est un bon endroit par exemple.
 
Nos collègues d’Orion organisent une soirée avec leur club d’astronomie et leurs télescope, voici leur lien :
 
Leur activité est ouverte au public mais se trouve hors de Genève (en France voisine).
 
Personnellement,  je me suis trouvé un petit spot sur le canton. Voici son emplacement  :

Il est à l’intersection entre : 
– Chemin des Étangs de la Bistoquette, 1228 Plan-les-Ouates
et 
– Chemin de l’Abérieu, 1228 Plan-les-Ouates
 
Si vous voulez vous joindre à moi, je vous accueillerai volontiers.
 
Pour le comité de la Société Astronomique de Genève,
Alexandre Pozzi
 

Pollution lumineuse: intervention de la Société Astronomique de Genève et du Muséum d’Histoire Naturelle de Genève sur TV8 Mont-Blanc

31 janvier 2018 : Eclipse totale de lune

Une éclipse totale de lune aura lieu le mercredi 31 janvier 2018.

Qu’est-ce qu’une éclipse de lune ?
Lorsque la terre, le soleil et la lune s’alignent parfaitement au moment de la pleine lune, l’astre de la nuit transite dans l’ombre de la Terre. Pendant quelques heures, la pleine lune change de teinte.

Pourquoi ce phénomène ne se reproduit pas à chaque pleine lune ? La raison est simple: le plan d’orbite de la lune autour de la terre est légèrement incliné sur le plan d’orbite de la Terre autour du soleil. Néanmoins à certaines périodes, ces trois astres s’alignent : la lune passe dans l’ombre de la Terre, ce qui sera le cas ce 31 janvier.

Super lune
La lune décrit une orbite elliptique autour de la Terre. Une fois par mois la lune se trouve au plus proche de la Terre (au périgée) à environ 363.000 km et deux semaines plus tard au plus loin de la Terre (à l’apogée) à 405.000 km. Lorsque la lune est au périgée au moment de la pleine lune (ce qui n’est pas le cas à chaque pleine lune), on appelle cela la « Super lune » car elle apparaît plus grande dans le ciel en raison de sa proximité.

La pleine lune du 31 janvier aura donc deux caractéristiques remarquables:

  • elle rentrera dans l’ombre de la Terre (Eclipse totale de lune)
  • elle sera au plus proche de la Terre (super Lune)

Quand et où l’observer ?

L’éclipse aura lieu le 31 janvier 2018. Voici les horaires complets (temps universel):

  • Début de la phase totale: 12h51
  • Maximum de la totalité : 13h29
  • Fin de la totalité : 14h07

Elle sera visible de l’Inde jusqu’à l’ouest du continent nord américain.
Elle ne sera pas visible en Suisse.

Comment l’observer ?

  • A l’œil nu : l’ombre de la terre sur la lune est parfaitement visible ainsi que le changement de teinte du disque lunaire.
  • Aux jumelles : on distingue mieux les variations de couleur sur la lune. Il est conseillé d’utiliser un trépied pour stabiliser les jumelles afin de gagner en confort d’observation.
  • A la lunette ou au télescope : cela permet d’avoir accès à de fins détails sur les changements de couleur et de voir la lune progressivement pénétrer dans l’ombre de la Terre.

Voici un document de la NASA en anglais donnant des détails complet sur l’éclipse.

A toutes et à tous une belle observation de ce phénomène remarquable ! La prochaine éclipse totale de lune visible en Suisse aura lieu le 27 juillet 2018.

A très bientôt sous les étoiles,

Eric Achkar
Président de la Société Astronomique de Genève

Le patrimoine de notre société exposé au Musée d’Histoire des Sciences de Genève


Le Musée d’Histoire des Sciences (MHS) vient d’inaugurer sa nouvelle exposition temporaire, « Images de Science », où la Société Astronomique de Genève (SAG) est bien présente.

En effet, suite aux recherches faites sur le patrimoine de la SAG, mettant en évidence son riche héritage, le MHS a proposé d’exposer une partie de ce matériel dans sa nouvelle exposition.
2-20170516_160246On y trouve, entre autres, plusieurs lunettes anciennes et leurs accessoires, un planétaire éducatif, un globe céleste, mais aussi beaucoup de livres incluant une belle collection des œuvres de Camille Flammarion.
4-20170516_155032Et surtout, chose inestimable, l’ensemble des dessins et notes d’observation produites par Maurice du Martheray, membre fondateur de la SAG et excellent observateur.
5-20170516_155018Une des lunettes mentionnées plus haut est, d’ailleurs, l’instrument avec lequel il a fait la plupart de ses observations: le Soleil, la Lune, des planètes, surtout Mars et Jupiter, les comètes et des astéroïdes.
1-20170516_194134Dans un article reprenant l’ensemble de son œuvre, son collègue E. Antonini estimait un total de 12000 à 15000 observations enregistrées. On y trouve aussi ses premiers carnets de notes, commencés avec le passage de la comète de Halley en 1910.
Ainsi, ne manquez pas de visiter la salle « Astronomie » du MHS spécialement réaménagée, et apprécier les trois lunettes, le globe céleste, le planétarium et le cercle répétiteur, une section consacré a Camille Flammarion et une autre a Maurice du Martheray, avec une vitrine où est exposée une sélection de ses dessins.
A très bientôt !


Pour visiter l’exposition (accès libre et gratuit):
T. +41 (22) 418 50 60
Horaires d’ouverture du Musée d’Histoire des Sciences

Eclipse totale de soleil du 21 août 2017


Une éclipse totale de soleil aura lieu le 21 août 2017: elle sera visible du continent nord-américain. Ce phénomène est rare pour un lieu géographique donné puisque la bande dite de « centralité » mesure au maximum quelques centaines de kilomètres de largeur. Pour se donner une meilleure idée, voici un lien qui indique cette zone sur une carte.

Total eclipse005Pourquoi cette bande de centralité est si étroite ?
L’ombre de la lune vient se projeter sur la terre. Cette ombre est de forme conique diminuant en diamètre à mesure qu’elle se rapproche de la terre.

Ce spectacle est d’autant plus rare que la nouvelle lune n’est pas toujours alignée avec la terre et le soleil. En effet, son plan d’orbite autour de la terre est incliné d’environ 5° sur le plan d’orbite de la terre autour du soleil. La conséquence de cette inclinaison est qu’une éclipse de soleil ne se produit pas à chaque nouvelle lune.

Toutefois le système terre-lune-soleil est en mouvement constant, il arrive donc que la lune traverse le plan d’orbite de la terre autour du soleil au moment de la nouvelle lune. A ce moment précis, une éclipse de soleil (partielle, annulaire ou totale) peut se produire.

Lors de l’alignement du 21 août 2017, la surface du soleil sera occultée laissant apparaître la couronne solaire invisible en temps ordinaire (voir la photo ci-dessus prise le 11 août 1999).

A toutes et à tous, nous vous souhaitons un bel automne astronomique.

Eclipse partielle de lune le 07 Août 2017


Le 07 août 2017 aura lieu une éclipse partielle de lune: environ 25% de la surface de la lune transitera dans l’ombre de la terre.
Voici les différentes phases de l’éclipse (heure locale de Genève).
– le premier contact de la lune avec la pénombre de la terre aura lieu à 17h50
– le premier contact de la lune avec l’ombre de la terre aura lieu à 19h22
– le maximum de l’éclipse partielle à 20h20
– le dernier contact de la lune avec l’ombre de la terre aura lieu à 21h18
– le dernier contact de la lune avec la pénombre de la terre aura lieu à 22h50

La partie la plus visible de l’éclipse aura donc lieu entre 19h22 entre la 21h18.

La lune se lèvera à 20h49 à Genève. Par conséquent, la phase nettement visible (où la lune transite partiellement dans l’ombre de la terre) sera nettement visible pour tous les observateurs à l’oeil nu de 20h49 à 21h18, donnant 29 minutes de visibilité, toutefois au ras de l’horizon.

20170807_eclipse_lune_0I6A0153
Photo : Sylvain Chapeland prise le 7 Août 2017

20170807_eclipse_lune_0I6A0153
Photo : Sylvain Chapeland prise le 7 Août 2017

20170807_eclipse_lune_0I6A0180_0I6A0183
Photo : Sylvain Chapeland prise le 7 Août 2017

Pour tous les voyageurs se rendant vers l’Est du continent européen, ils pourront profiter de l’intégralité du spectacle.

Voici un document de la NASA donnant tout le détail de l’éclipse du 07 août 2017.

Voici un article dans le journal « La Côte » concernant cette éclipse.

La prochaine éclipse totale de lune visible en Suisse aura lieu le 27 juillet 2018, tout le détail est accessible à ce lien.2017-08-06-2114_5-RGB-21_g4_ap921tif

Photo : Eric Achkar prise le 6 Août 2017

L’étoile du Berger

Visible le soir
En ce moment une étoile d’un vif éclat est visible après le coucher du soleil en direction de l’Ouest.

Par sa brillance, cet astre qui porte le nom d’étoile du Berger surpasse toutes les étoiles se trouvant dans son voisinage. Mais qu’est-ce que l’étoile du Berger ?

Une planète
L’étoile du Berger est en fait la planète Vénus dont l’éclat est lié à sa proximité avec la terre et également à l’albédo élevée de son atmosphère. Contrairement à une étoile, qui génère elle-même sa lumière, Vénus ne fait que réfléchir la lumière du soleil.

Une orbite intérieure
Vénus orbite autour du soleil à 108 millions de kilomètres du soleil et la Terre à 149 millions.

De ce fait Vénus est une planète « intérieure » du point de vue orbital par rapport à la terre.

Pour un observateur terrestre, elle restera au voisinage du soleil et sera visible soit avant le lever du soleil ou après son coucher. Elle indiquera respectivement l’Est le matin et l’Ouest le soir.

C’est l’astre le plus brillant après le soleil et la lune. Cette particularité la rendait utile pour les bergers qui pouvaient facilement s’orienter dans les temps reculés lorsque le soleil était sous l’horizon.

Les photographies de nos membres


Suite à la formation d’astrophotographie offerte aux membres de la Société Astronomique de Genève à l’automne 2015, voici des clichés pris par nos astrophotographes:MiguelSanchezM31 : Galaxie d’Andromède
Auteur: Miguel Sanchez, le 08.08.2016.
Télescope : lunette Takahashi FSQ85 + reducteur focale Takahashi QE 0.73x
Monture : Skywatcher AZEQ 5
Imageur : Atik 490Ex mono
Guidage : Lacerta Mgen V2 au foyer d’une lunette TSL60D
Couche L (Baader) : bin 1×1, 23x 180 sec (1h09)
Couche RVB (Baader) : bin 1×1, 30x 120 sec R+V+B (1h00)
Soit une durée : 3h00 pour toutes les couches de couleur + 1h09 pour la luminance.
Verion Full : http://www.astrobin.com/full/259785/0/


FabioMirraPhoto de M27 ou NGC6853 : nébuleuse de l’haltère
Auteur: Fabio Mirra, dans la nuit du 12/13.08.2016.
Télescope : GSO RC 8′ – 203/1624 – F8
Monture : Avalon Linear Fast Reverse
Imageur : Atik 460Ex mono
Guidage : Lodestar X2 via diviseur optique Atik / PHD2
Couche L (Astronomik) : bin 1×1, 35x 180 sec (1h45)
Couche RVB (Astronomik) : bin 1×1, 7x 180 sec R+V+B (1h03)
Temps de pose total : 2h48
Prétraitement : Prism v10
Traitement : Pixinsight
Version full : http://www.astrobin.com/full/259716/0/


BenjaminBravard

M31 : Galaxie d’Andromède
Auteur: Benjamin Bravard, le 04.08.2016
12 clichés de 240s
Traitement avec pixinsight


Yves-AndréFaseletMarcDumas

Yves-AndréFaseletMarcDumas2Nébuleuse de l’haltère M27 (ou trognon de pomme)
Double amas de Persée (NGC 884 et NGC 869)
Auteurs: Yves-André Fasel et Marc Dumas dans la nuit du 12/13.08.2016.
Canon 760D défiltré au foyer d’une lunette William Optics FLT 110.
Monture Paramount
11 poses de 2 minutes soit un temps de pose total de 22 minutes pour chacune des images, traitée à l’aide du logiciel DeepSkyStacker.


EricAchkarLune
Auteur: Eric Achkar
Télescope 115/900
Appareil photo: Smartphone, zoom digital 2.4x


Albireo
Etoile double Albiréo
Auteurs: Yves-André Fasel et Marc Dumas dans la nuit du 12/13.08.2016.
Canon 760D défiltré au foyer d’une lunette William Optics FLT 110.
Monture Paramount

2,5 sec 1600 ISO


saturn
Saturne
Auteur: Eric Achkar
Cliché pris avec Webcam modifiée.
Au foyer d’un télescope de 203 mm de diamètre à F/D = 10.
Mille images additionnées avec Registax.
Traitement grâce à la technique des ondelettes
Source: http://eric.achkar.free.fr/astronom…/050315saturn/saturn.jpg

Nuit de la Science et que voir dans le ciel d’été ?


Nuit de la Science
La nuit de la Science aura lieu les 09 et 10 juillet à la Perle du Lac. La Société Astronomique de Genève sera présente au stand numéro 21 pour faire découvrir l’univers au public. Des télescopes seront à disposition du public.

Que peut-on voir dans le ciel d’été ?

Mars et Saturne
Mars est actuellement proche de la Terre ainsi que Saturne. Ces deux planètes sont visibles après le coucher de soleil dès 22h15. Mars est un peu rouge-orangée et Saturne verte-jaune.Elles brillent comme deux étoiles en direction du Sud selon la carte ci-dessous:
2016-07-01 08_10_53-Stellarium 0.14.2

Jupiter
Jupiter est visible comme étant l’étoile la plus brillante de au-dessus de l’horizon Ouest.
2016-07-01 08_16_08-Stellarium 0.14.2

Dans le ciel d’été, il existe un triangle remarquable qui est constitué de trois étoiles, surnommées les trois belles d’été ou encore le triangle d’été. Il s’agit des étoiles Altair, Deneb et Vega. Ce sont les étoiles les plus brillantes des constellations de l’Aigle, du Cygne et de la Lyre. La constellation du Cygne est traversée par la voie lactée.2016-07-01 08_20_43-Stellarium 0.14.2