2015 : Rétrospective de nos activités en images


Bonjour à tous,

Voici nos principales activités de l’année 2015 résumées en images.

20 mars 2015
Observation de l’éclipse partielle de soleil à la Une du site Internet de la Tribune de Genève au Musée d’Histoire de Sciences

Eclispe_20_mars_2015_4

Eclispe_20_mars_2015_2

17 avril 2015
Election de Michel Mayor, découvreur de la première exoplanète, à la présidence d’honneur de notre société lors de l’assemblée générale annuelle qui s’est tenue exceptionnellement au Musée d’Histoire des Sciences de la Ville de Genève.

IMG_5573_resized

25 juillet 2015
Participation de notre société au week-end des étoiles organisé par Orion, partenaire de notre groupement astronomique, avec plus de 1000 visiteurs.

IMG_5668_resized

IMG_1975_resized

09 Août 2015
Projection d’images de l’univers pour plusieurs milliers de personnes sur l’écran géant de Cinetransat: le cinéma en plein air à la Perle du Lac.

2015-08-09-Cinetransat.JPG

15 Août 2015
Participation de notre société au concours ExoWorlds lancé par l’Union Astronomique Internationale, sous l’impulsion de notre président d’honneur, Michel Mayor. Cette participation de notre société a fait la Une de la Tribune de Genève

2015-08-15_UneTribuneDeGeneve22 Août 2015
Participation de notre société à Féérie d’une Nuit

IMG_0740_resized

25 Septembre 2015
Intervention radiodiffusée de notre société sur les ondes de la Radio Suisse Romande concernant l’éclipse de lune du 28 septembre 2015 :

28 septembre 2015
Eclipse totale de lune prise en photo par nos membres.

Sylvain_Chapeland_3137Photo: Sylvain Chapeland de la Société Astronomique de Genève

05 octobre 2015
Lancement du programme de formation à l’astrophotographie à destination de nos membres qui a rencontré un vif succès.

2003-11.03-entire-moonPhoto de la Société Astronomique de Genève

10 octobre 2015
Voyage à l’observatoire de Saint-Luc pour nos membres avec un ciel d’une clarté exceptionnelle.

IMG_1430_resized

Photo de la Société Astronomique de Genève

16 décembre 2015
Fondue annuelle pour tous nos membres dans une ambiance conviviale.

Notre société a été régulièrement sollicitée par le public et par les autorités locales. Tout au long de l’année, notre société a été régulièrement accompagnée par la presse, son rôle a beaucoup compté lors de nos activités et nous lui exprimons toute notre gratitude.

A tous de très belles fêtes de fin d’année,

Eric Achkar
Président de la Société Astronomique de Genève

La Société Astronomique de Genève à l’observatoire de Saint-Luc


Notre société s’est rendue pour un week-end d’observation astronomique à l’observatoire de Saint Luc le 10 octobre 2015.

Le ciel d’une pureté remarquable et sans lune a offert à nos membres une vue saissisante sur l’Univers. Voici quelques clichés ci-après. Vous pouvez les agrandir en cliquant sur chaque image.

Eclipse totale de lune le 28 septembre 2015 sur les ondes de la RTS

DERNIERE MINUTE (le 25 septembre 2015) :
Une interview radiodiffusée de notre société expliquant comment observer et photographier cette éclipse a été diffusée sur les ondes de la Radio Suisse Romande le 25 septembre 2015 dans l’émision CQFD. Voici un raccourci pour l’écouter :


Une éclipse totale de lune aura lieu le lundi 28 septembre 2015.
Elle sera visible en Suisse.

Qu’est-ce qu’une éclipse de lune ?
Lorsque la terre, le soleil et la lune s’alignent parfaitement au moment de la pleine lune, l’astre de la nuit transite dans l’ombre de la Terre. Pendant l’espace de quelques heures, la pleine lune change de teinte (photo ci-dessous).

Pourquoi ce phénomène ne se reproduit pas à chaque pleine lune ? La raison est simple: le plan d’orbite de la lune autour de la terre est légèrement incliné sur le plan d’orbite de la Terre autour du soleil. Néanmoins à certaines périodes, ces trois astres s’alignent : la lune passe dans l’ombre de la Terre, ce qui sera le cas ce 28 septembre.

Super lune
La lune décrit une orbite elliptique autour de la Terre. Une fois par mois la lune se trouve au plus proche de la Terre (au périgée) à environ 357.000 km et deux semaines plus tard au plus loin de la Terre (à l’apogée) à 406.000 km. Lorsque la lune est au périgée au moment de la pleine lune (ce qui n’est pas le cas à chaque pleine lune), on appelle cela la « Super lune » car elle apparaît plus grande dans le ciel en raison de sa proximité.

La pleine lune du 28 septembre aura donc deux caractéristiques remarquables:

  • elle rentrera dans l’ombre de la Terre (Eclipse totale de lune)
  • elle sera au plus proche de la Terre (super Lune)

Quand l’observer ?
L’éclipse aura lieu dans la nuit du dimanche 27 au lundi 28 septembre 2015. Voici les horaires complets (heure de Genève):

  • Entrée dans la pénombre : 02h12
  • Entrée dans l’ombre de la Terre: 03h07
  • Début de la phase totale: 04h11
  • Maximum de la totalité : 04h47
  • Fin de la totalité : 05h23
  • Sortie de l’ombre: 06h27
  • Sortie de la pénombre: 07h22

La phase la plus intéressante aura lieu entre 04h11 et 05h23 du matin.

Comment l’observer ?

  • A l’œil nu : l’ombre de la terre sur la lune est parfaitement visible ainsi que le changement de teinte du disque lunaire.
  • Aux jumelles : on distingue mieux les variations de couleur sur la lune. Il est conseillé d’utiliser un trépied pour stabiliser les jumelles afin de gagner en confort d’observation.
  • A la lunette ou au télescope : cela permet d’avoir accès à de fins détails sur les changements de couleur et de voir la lune progressivement pénétrer dans l’ombre de la Terre.

Voici un document de la NASA en anglais donnant des détails sur l’éclipse.

A toutes et à tous une belle observation de ce phénomène remarquable ! La prochaine éclipse totale de lune visible en Suisse aura lieu le 27 juillet 2018.

A très bientôt sous les étoiles,

Eric Achkar
Président de la Société Astronomique de Genève

Eclipse_de_lune

Concours international pour nommer les exoplanètes à la Une de la Tribune de Genève

La Société Astronomique de Genève participe actuellement à un concours de l’Union Astronomique Internationale afin de proposer des noms aux exoplanètes. Ces propositions font actuellement l’objet du vote des internautes du monde entier.

« 51 Pegasi b » découverte en 1995
Suite à la découverte de la première exoplanète « 51 Pegasi b » par Michel Mayor et Didier Queloz, une nouvelle voie s’est ouverte en astronomie : la recherche des nouvelles planètes en dehors du système solaire. Vingt ans plus tard, environ 1900 ont été découvertes.

Au printemps 2015, les sociétés astronomiques du monde entier ont proposé des noms pour les exoplanètes et leurs étoiles. Ces noms sont maintenant soumis au vote des internautes du monde entier jusqu’au 31 octobre 2015.

Epicure
Sur proposition de Michel Mayor, président d’honneur de la Société Astronomique de Genève, le nom latin d’Epicure, Epicurus, a été proposé par notre société pour « 51 Pegasi b », en raison de la pluralité des mondes qu’Epicure entrevoyait il y plus de 2000 ans.

Concernant l’étoile « 51 Pegasi », il n’a pas été jugé utile de proposer un nouveau nom compte tenu qu’elle est largement connue sous cette appellation dans le milieu astronomique.

Comment pouvez-vous voter ?
Si vous souhaitez aider cette proposition, vous pouvez le faire en vous rendant à ce lien et en votant pour « Epicurus » et « 51 Pegasi ». Ainsi la première exoplanète découverte par l’Observatoire de Genève serait nommée par la Société Astronomique de Genève.

A la Une de la Tribune de Genève
La Tribune de Genève a fait sa Une, ci-dessous, sur ce concours international (édition papier de l’édition des 15-16 août 2015). Elle a également publié en ligne deux articles qui sont accessibles à ces deux liens: lien 1 et lien 2.

Merci de votre participation !

A très bientôt sous les étoiles,

Le comité de la Société Astronomique de Genève

2015-08-15_UneTribuneDeGeneve

New Horizons au plus proche de Pluton


Pluton a recu ce jour la visite de la sonde New Horizons après un voyage de 9 ans depuis la Terre. Voici les premières images :

Tout le détail se trouve sur le site de la Nasa.

De nouvelles images arriveront ces jours prochains car la transmission vers la Terre sera étalée dans le temps.

La sonde poursuit maintenant sa course vers les confins du système solaire.

Le groupement de clubs d’astronomie s’agrandit


Bonjour à tous,

Voici quelques nouvelles astronomiques de la région et du ciel.

Animation astronomique lors de CinéTransat (24 juillet 2015)
Ne ratez pas l’animation astronomique organisée par la Société Astronomique de Genève après la diffusion du film Gravity lors de CineTransat. Voici le lien.

Week-end des étoiles (25 et 26 juillet 2015)
Comme chaque année l’ensemble des clubs d’astronomie de notre groupement se retrouvent à Fort l’Ecluse pour un événement astronomique gratuit et ouvert au grand public les 25 et 26 juillet. Le programme se trouve à ce lien. L’an passé cet événement a été couvert par la presse. Nous vous attendons nombreux pour cet événement annuel.

Elargissement du groupement astronomique
Le groupement de clubs d’astronomie constitué de plusieurs sociétés astronomiques de la région vient de s’élargir au club Antares d’Annemasse. Il est à présent constitué de 7 sociétés astronomiques et doté deux observatoires fixes avec un total de 400 membres.

Vénus et Jupiter
L’été est là ! Il fait chaud et les soirées d’observation battent leur plein ! Fin Juin un spectable rare a pu être observé: le rapprochement dans le ciel du soir de Venus et Jupiter. Ces deux « étoiles » qui ont été pour un temps si proches ne sont en fait que deux voisines du système solaire : des planètes et non des étoiles. Ci-dessous, une photo de ces deux astres : Venus à gauche et Jupiter à droite.

IMG_6105

Saturne
Pour les astronomes amateurs en herbe, Saturne sera la vedette dans le ciel d’été en soirée. A vos lunettes et télescope. Elle se situe dans la constellation du Scorpion, non loin de l’étoile Antares.

A toutes et à tous un bel été sous les étoiles,

Eric Achkar
Président de la Société Astronomique de Genève

Michel Mayor : Président d’honneur de la Société Astronomique de Genève


Le 17 avril 2015, notre assemblée générale annuelle a tenu ses assises exceptionnellement au Musée d’Histoire des Sciences de Genève. Le choix du lieu tient au caractère inédit de notre assemblée :

  • la présence de Michel Mayor, connu pour avoir découvert avec Didier Quéloz la première exoplanète en 1995
  • une révision statutaire afin de créer la présidence d’honneur
  • l’élection de Michel Mayor en tant que président d’honneur de la Société Astronomique de Genève
  • les liens de grande qualité entre le Musée d’Histoire des Sciences et notre société

La partie administrative a très été rapidement parcourue afin de pouvoir partager un moment de grande convivialité dont quelques photographies se trouvent ci-dessous.

Voici les principaux votes de l’assemblée générale :

  • approbation du PV 2014: approuvé à l’unanimité
  • acceptation des comptes 2014: approuvé à l’unanimité
  • acceptation des rapports et décharge au comité: approuvé à l’unanimité
  • élection du président: élu à l’unanimité
  • élection du comité: élu à l’unanimité
  • choix de maintenir la cotisation inchangée pour 2016: approuvé à une large majorité
  • modification des statuts: approuvé à l’unanimité
  • élection de Michel Mayor, président d’honneur: élu à l’unanimité

A toutes et à tous, une très belle année 2015 sous les étoiles !

Eric Achkar
Président de la Société Astronomique de Genève

L’éclipse totale vue d’avion


Un membre de notre société a filmé l’éclipse totale du 20 mars d’un avion. Voici la vidéo

Pour plus de détails, voici le récit de l’événement complet accompagné de photographies. Cette observation est aussi mentionnée dans Ciel et Espace.

Voici les prochaines éclipses partielles de soleil visibles en Suisse:

Le projet : Cloud Watch

Ciel nuageux
J’ai souvent entendu les plaintes d’astronomes disant qu’à Genève il y a peu de soirs de ciel clair dans l’année pour l’observation du ciel.

À cet égard, un article dans le magazine « Popular Astronomy » de juillet-août 2012 a retenu mon attention. L’article décrivait un projet pour mesurer par l’observation :
– combien de nuits sont claires là où on habite ;
– combien de nuits sont claires en général à travers le pays ;
– comment les mois et les saisons de l’année varient entre eux et d’année en année.

Je me suis dit : voici une façon de compter les nuits propices à l’observation !

Mode d’emploi
Il suffit de regarder le ciel une ou deux fois par nuit et pendant autant de nuits que possible.

  • Si le ciel est clair, on marque avec la lettre A (A = bon pour l’Astronomie).  Il faut pouvoir voir soit la forme en W de la constellation de Cassiopée, la Grande Ourse ou les trois étoiles de la ceinture d’Orion.
  • Si le ciel est partiellement clair (il y a des nuages ou brume mais aussi des parties claires), on marque avec un P.
  • Si le ciel est couvert, on marque avec un O (O = Overcast en anglais).

Pour le calcul par mois, on additionne les nuits A et les nuits P.  Je présente mes  mesures prises en 2013 sous forme de pourcentages dans un tableau Excel, mais il y a différentes façons de montrer les résultats.

Projet proposé par la Société Astronomique de Genève ouvert à tous
C’est un exercice qui montre les changements dans les nuages. Si on combinait ces informations avec des informations prises depuis d’autres endroits dans le pays, on aurait une échelle beaucoup plus large.

Mon point d’observation consiste en un petit carré entre des immeubles du centre-ville, près de la Gare Cornavin et orienté au Nord-Nord Est. Je vois la Grande Ourse, la Polaire, et Cassiopée entre autres.

Ce serait intéressant de pouvoir comparer les résultats depuis d’autres régions du Canton ou même de la Suisse.  Cette année a été particulièrement mauvaise, je dirais !

Qui veut adhérer au projet ? Vous pouvez y participer en envoyant un email à notre société en cliquant ici.

Margaret Byskov
Membre du comité de la Société Astronomique de Genève