Observation des aurores boréales

En 2013, notre Soleil devrait attendre un pic d’activité. Cette période de forte activité devrait être propice à l’observation d’aurores boréales.

Contrairement à ce que pensent beaucoup de personnes, il n’est pas nécessaire de voyager dans les pays nordiques pour voir des aurores boréales. Bien sur, le phénomène est beaucoup plus fréquent et intense dans ces contrées, mais lorsque les conditions sont favorables, ce magnifique spectacle descend jusqu’à nos latitudes, voir plus bas encore!

Explication du phénomène physique

Lors d’une éruption solaire, une énorme quantité de particules chargées électriquement sont éjectées dans l’espace. Lorsque l’éruption à lieu dans la direction de la Terre, ces particules nous atteignent en quelques jours.

Heureusement pour nous, la Terre possède un champ magnétique qui dévie ces particules les empêchant de nous atteindre directement.

Mais quand des conditions bien spécifiques sont réunies (densité et vitesse du flux et orientation du champ magnétique), une partie de ces particules entre par les pôles dans notre atmosphère. En interagissant avec les atomes de l’atmosphère, une ionisation de ceux-ci à lieu et ils émettent de la lumière.

Cette lumière vue d’en bas ressemble à des rideaux de lumière (généralement vert ou rouge) qui dansent dans le ciel.

Prévision des aurores

Les aurores suivent toujours un forte éruption solaire. Il faut également que plusieurs conditions soient réunies (densité et vitesse du flux de particules et orientation du champ magnétique). Vous trouverez sur le site suivant de nombreux graphiques qui vous permettrons de connaître la nature d’une éruption.

Astro club 85 : Activité solaire

Il existe également des mailing-lists et des forums concernant la prévision des aurores. Un petit tour sur Google vous donnera une multitude de liens intéressants. A la fin de cet article, vous trouverez également des raccourcis qui vous permettrons de prévoir vos observations.

Observation

Pour bien profiter du spectacle, il faut trouver un lieu d’observation ou le nord est bien dégagé car les aurores peuvent être basses sur l’horizon. Et comme pour toute observation astronomique, il faut éviter toutes les sources de pollution lumineuse.

Pas loin de chez nous (Genève), un bon point d’observation est le parking du col de la Faucille. Le dôme lumineux de Genève se trouve au sud et est caché par la forêt.

Photographie

Si vous avez la chance de voir un tel phénomène, surtout n’oubliez pas votre appareil photo! Un simple trépied et un objectif grand angle suffiront amplement (pas besoin de suivi).

A titre d’exemple, les deux photographies suivantes ont été prises en novembre 2003 au col de la Faucille.

Aurore boréale au col de la Faucille par Pascal Brunet

Aurore boréale au col de la Faucille par Sylvain Chapeland

Liens utiles