Succès croissant des rencontres du ciel et de l’espace (01-04 novembre 2012, Paris)

Depuis 1998, les Rencontres du Ciel et de l’Espace s’imposent comme le rendez-vous incontournable des passionnés et des curieux du ciel. Avec 2000 visiteurs par jour, elles sont indubitablement le plus important point de rendez-vous de la communauté astronomique  professionnelle et amateur en France et pays voisins. Un événement d’une rare intensité qui propose plus de 100 conférences, table-rondes, forums ou ateliers pour satisfaire la curiosité d’un large public, avec la plus grande galerie marchande consacrée à l’astronomie.
Cette année encore, le choix des conférences et forums était difficile et bien souvent il fallait renoncer à un exposé ou une conférence sur un sujet très intéressant mais qui coincidait avec une autre présention.

 Pour ma part, excepté quelques conférences, j’ai privilégié les présentations dans les petites salles sur des sujets pratiques tels que la photo, choix de matériel, observation d’objets divers (étoiles variables, météores, soleil …)

La présentation de la nouvelle version 6 de l’Atlas Virtuel de la Lune par notre ami Sagiste Patrick Chevalley et son collègue Christian Legrand était particulièrement intéressante. Créé il y a 10 ans par Patrick et C.Legrand, ce programme gratuit d’étude et d’observation de la Lune a déjà été téléchargé plus de 700 000 fois dans le monde entier et est disponible dans de très nombreuses langues. Pour marquer le 10eme anniversaire de l’AVL, cette version spéciale « PRO » 6.0 est dédiée à la mémoire de Neil Armstrong ( 1930 -2012). Elle comprend de nombreuses améliorations dont un nouveau centre de commande AVL, des ombres dynamiques au Terminateur améliorées, une nouvelle base de données de 52000 cratères anonymes, un nouveau module WEBLUN (c) sur les sites web lunaires et autres sujets que vous découvrirez bientôt en téléchargeant cette nouvelle version ou en vous procurant le CD.

Comme toujours, le matériel exposé par les fabricants  et distributeurs ( MEDAS pour Celestron, Unterlinden pour Skywatcher et Takahashi et Meade…) occupait la plus grande surface des halls. (A noter que depuis la disparition de Galileo, Unterlinden à Colmar vend beaucoup de materiel à des clients en Suisse, ce qui permet de bénéficier du remboursement de la TVA française de 19,6 % moins 8% de TVA suisse). Parmi les télescopes et lunettes, les Dobson de grand diamètre étaient très présents sur tous les principaux stands.

En résumé, 2 – 3 jours de conférences, exposés passionnants et visite des stands de matériel. Mais il n’est pas toujours facile de résister à la tentation d’un nouveau télescope, lunette ou oculaire. (eh oui, j’ai craqué pour nouvelle monture GOTO !)     Eric Maystre

Les Dobson de grand diamètres étaient présents sur de nombreux stands

Patrick Chevalley et Christian Legrand présentent leur nouvelle version 6.0 de l’Atlas Virtuel de la Lune.